Navigation – Plan du site
Comptes-rendus de lecture

Gunter Schubert (éd.), Routledge Handbook of Contemporary Taiwan,

Abingdon, Oxon & New York, Routledge, 2016, 570 p.
Saša Istenič
Traduction de Hugo Petit
p. 108

Texte intégral

1De plus en plus éclipsés par la Chine, dont les objectifs à long terme sur Taiwan sont bien connus, les Taïwanais s’efforcent de trouver un équilibre entre la sauvegarde de leur souveraineté et la normalisation des relations entre les deux rives du détroit. Par conséquent, la politique est omniprésente à Taiwan : elle se retrouve dans bien des aspects de la vie quotidienne et est au cœur des problématiques sociales et personnelles. Les questions politiques sont les plus difficiles à traiter et resteront très vraisemblablement non-résolues à court terme. Au vu de cela, il est parfaitement approprié d’avoir adopté la politique comme thème sous-jacent du nouveau Routledge Handbook of Contemporary Taiwan. Cet ouvrage collectif de 570 pages, pesant plus d’un kilogramme, consiste en une impressionnante collection d’articles universitaires qui détaillent de manière rigoureuse les questions sensibles avec lesquelles Taiwan s’est débattu hier et aujourd’hui, et avec lesquelles l’île se débattra encore très vraisemblablement dans un avenir proche.

2L’ouvrage est organisé en six parties. La première rappelle au lecteur le développement historique unique de Taiwan : non seulement elle donne une vue d’ensemble détaillée des principales réalités politico-historiques depuis la fin de l’époque Ming jusqu’à nos jours, mais elle expose aussi de nouvelles perspectives dans l’interprétation de faits historiques tout en mettant en évidence des récits historiques et une terminologie divergents. Cette première partie, qui retrace les processus de libéralisation et de démocratisation ainsi que les conflits actuels avec l’héritage autoritaire, se conclut sur une synthèse inspirante du mouvement pour l’indépendance de Taiwan, donnant à voir le caractère à la fois unique et paradoxal de l’indépendance de facto de Taiwan.

3La deuxième partie se focalise sur la politique interne de l’île, mentionnant certains des problèmes les plus importants que rencontre aujourd’hui le gouvernement taïwanais. En particulier, cette section passe en revue les tendances- clés en termes de rupture et de continuité dans la politique des partis à Taiwan. Elle examine les aspects idéologiques du système des partis, explore le développement et l’influence des factions locales et prodigue une vue d’ensemble, minutieuse et érudite, des élections présidentielles, législatives et locales. Elle se poursuit avec une enquête sur la politique des identités à Taiwan, très dynamique, soulignant ainsi la tension entre le changement social et les frontières politiques imposées par le transfert de l’île à la Chine en 1945. Elle met ensuite en avant les défis liés à l’accomplissement d’une justice transitionnelle dans le Taiwan de l’après-guerre et souligne le rôle puissant des médias taïwanais dans les processus politiques de l’île.

4La troisième partie couvre les questions relatives à l’économie politique de Taiwan. Le premier chapitre soutient que l’État développementaliste continue d’exercer une influence sur la transformation de l’île dans l’après-guerre et demeure crucial pour son développement économique, social et politique futur. Le chapitre suivant comprend des observations majeures issues d’un nouveau sous-champ de l’étude des relations politiques, de l’économie politique et des migrations dans le détroit – les études portant sur les taishang (taishang studies), qui traitent de différentes problématiques au sujet des entrepreneurs taïwanais installés sur le continent. Le dernier chapitre défend l’idée selon laquelle les ajustements opérés par Taiwan compte tenu de la situation économique mondiale fluctuante sont étroitement liés à ses calculs en termes de sécurité économique et à sa « grande stratégie nationale », et par conséquent inévitablement affectés par la Chine.

5La quatrième partie, plus synthétique, porte sur la société et la culture taïwanaises. Ses neufs chapitres exposent le développement des organisations de la société civile, l’évolution des mouvements indigènes et leurs effets sur la société taïwanaise, le développement du mouvement ouvrier taïwanais, l’importance politique du mouvement anti-nucléaire et la controverse autour de la quatrième centrale nucléaire, le mouvement des droits des femmes très endurant, les interactions fascinantes entre religion et politique à Taiwan et, enfin, le développement du système social taïwanais ainsi que les caractéristiques de son régime. Cette partie donne également au lecteur un aperçu neuf des tendances au sein de la littérature taïwanaise moderne et explore l’impact de la démocratisation sur la culture à travers l’étude de cas que constitue l’essor du cinéma taïwanais.

6La cinquième partie traite des relations changeantes au sein du détroit et des politiques qui y correspondent. Cela couvre certaines des composantes les plus sensibles de l’intégration économique complexe qui a lieu entre les deux rives. L’impact de l’essor de la Chine y est analysé, et les contours de la dépendance économique de Taiwan par rapport à la Chine y sont esquissés. De plus, l’on y explique les sensibilités politiques liées aux mariages « mixtes » et aux politiques d’immigration dans le détroit.

7La dernière partie de l’ouvrage traite des relations internationales et des questions de sécurité. Après un aperçu détaillé des changements de la politique étrangère de Taiwan et de ses implications pour l’espace international de l’île, les sujets abordés sont les relations de sécurité avec les États-Unis, la position de Taiwan et son rôle dans le contentieux en mer de Chine du Sud et les relations de Taiwan avec l’Union européenne et l’Europe en général. Les deux derniers chapitres constituent une revue concise de la politique de sécurité de Taiwan ainsi que de sa diplomatie publique.

8Tout bien considéré, le Routledge Handbook of Contemporary Taiwan est un ouvrage cohérent et très bien structuré. Imposant recueil de 34 articles universitaires rédigés par différents auteurs, il comprend quelques limites, mineures, liées aux répétitions et à un problème de cohérence dans la translitération et les références. Mais considérant l’étendue remarquable du spectre d’informations offert, de telles limites sont acceptables. Plus important, la lecture en est fascinante et jamais monotone. Écrit par des experts reconnus, depuis longtemps observateurs de Taiwan, cet ouvrage est une véritable mine d’or car il constitue une source hautement fiable de sujets liés à Taiwan et soulève un grand nombre de problématiques importantes au centre des préoccupations du Taiwan contemporain. En outre, il rend accessible une revue de la littérature portant sur les évolutions historiques, politiques, économiques, sociales et culturelles de Taiwan les plus importantes. Celle-ci est à la fois synthétique, systématique et bien documentée. Il s’agit là sans aucun doute d’une publication longtemps attendue et qui mérite d’emblée une place sur les étagères des bibliothèques universitaires et de tous ceux intéressés par le champ des études taïwanaises. En résumé, il devrait être lu par quiconque recherche un aperçu du Taiwan contemporain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Saša Istenič, « Gunter Schubert (éd.), Routledge Handbook of Contemporary Taiwan, », Perspectives chinoises, 2017/1 | 2017, 108.

Référence électronique

Saša Istenič, « Gunter Schubert (éd.), Routledge Handbook of Contemporary Taiwan, », Perspectives chinoises [En ligne], 2017/1 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 16 août 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/7650

Haut de page

Auteur

Saša Istenič

Saša Istenič est maître de conférences en sinologie au Département d’études asiatiques de l’Université de Ljubljana et directeur du Centre d’études taïwanaises de Slovénie (sasa@tajvan.si).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org