Navigation – Plan du site
Articles

Les « mécanismes diversifiés de résolution des conflits » en Chine contemporaine

Au-delà du dilemme judiciaire versus non judiciaire
Jieren Hu et Yang Zheng
Traduction de Raphaël Jacquet
p. 49-58

Résumé

En explorant les mécanismes de résolution des conflits utilisés pour désamorcer les nombreux troubles sociaux et incidents collectifs qui ont éclaté depuis le début des  réformes et plus particulièrement ces dix dernières années, cet article avance que le gouvernement chinois adopte une approche de plus en plus pragmatique dans l’élaboration de divers dispositifs de résolution des conflits. L’expérience montre que les méthodes traditionnelles, judiciaires ou non judiciaires, ne parviennent pas à résoudre les conflits sociaux de manière efficace. Face à ces difficultés, différentes expérimentations ont été mises en œuvre au niveau local pour répondre aux besoins des citoyens et gérer les crises sociales tout en maintenant un certain équilibre entre le pouvoir de l’État et l’autonomie sociale. Nous appelons ici ces expérimentations « mécanismes diversifiés de résolution des conflits » (MDRC). Notre étude illustre comment le gouvernement chinois est passé d’une approche favorisant les méthodes non judicaires à des méthodes plus diversifiées de résolution des conflits collectifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jieren Hu et Yang Zheng, « Les « mécanismes diversifiés de résolution des conflits » en Chine contemporaine », Perspectives chinoises, 2016/2 | 2016, 49-58.

Référence électronique

Jieren Hu et Yang Zheng, « Les « mécanismes diversifiés de résolution des conflits » en Chine contemporaine », Perspectives chinoises [En ligne], 2016/2 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/7382

Haut de page

Auteurs

Jieren Hu

Jieren Hu (auteur correspondant) est maître de conférences dans le département de droit et à l’Institut de recherches sur la propriété intellectuelle de l’Université Tongji, Shanghai. Elle est également chercheur associé au Centre de recherches sur la gouvernance sociale, Université Fudan, Shanghai. RM 2111, 21/F, Zonghe Bldg., Law School/IP Institute, Tongji University, 200092 Shanghai, Chine (besthujieren@tongji.edu.cn).

Yang Zheng

Yang Zheng est étudiant de troisième cycle en théorie politique à l’École d’études politiques et de relations internationales, Université Tongji, Shanghai. Postgraduate Workroom 2022, 20/F, Tongji A Building, School of Politics and International Relations, Tongji University, No. 1239 Siping Road, 200092 Shanghai, Chine (zhengyang_1990@126.com).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org