Navigation – Plan du site
Dossier

Le rôle de la Chine dans la gouvernance internationale de l’énergie

Gaye Christoffersen
Traduction de Matei Gheorghiu
p. 15-26

Résumé

Les organisations en charge des politiques énergétiques à l'échelle mondiale font pression sur la Chine pour qu’elle réforme et renforce sa gouvernance énergétique, afin de remédier à l'absence de toute forme de contrôle dans certains pans du secteur énergétique. Plutôt que de se réformer, la Chine a tenté de promouvoir une autre gouvernance mondiale de l'énergie, et de se donner un rôle de premier plan à travers le groupe des BRICS. Toutefois, les BRICS ne peuvent se positionner que dans les interstices de la gouvernance mondiale de l'énergie, et les gouvernements concernés ne considèrent pas la gestion de l’énergie comme une priorité. Par ailleurs, le mode de gouvernance des BRICS est collégial, ce qui limite la mainmise de la Chine sur cette organisation. Pékin a par la suite constitué la « Ceinture économique de la Route de la soie », dont le but est d'instaurer un leadership chinois incontesté dans ce domaine.

Haut de page

Texte intégral

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gaye Christoffersen, « Le rôle de la Chine dans la gouvernance internationale de l’énergie », Perspectives chinoises [En ligne], 2016/2 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 27 mai 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/7363

Haut de page

Auteur

Gaye Christoffersen

Gaye Christoffersen est professeur résident de politique internationale à la Johns Hopkins University, Nanjing Center. Hopkins-Nanjing Center, Nanjing University, 162 Shanghai Road, Nankin, Jiangsu, Chine 210093 (gchris14@jhu.edu).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page