Navigation – Plan du site
Dossier

Le « filtrage collaboratif » comme gatekeeping

Une comparaison de Baidu Baike et de Wikipédia en chinois
Han-Teng Liao
Traduction de Raphaël Jacquet
p. 37-52

Résumé

Le développement d’Internet en Chine soulève plusieurs questions relatives au rapport entre l’autonomie des utilisateurs et la gouvernance d’Internet dans la sphère culturelle de langue chinoise. Dans quelle mesure est-ce que l’autonomie des utilisateurs a été exploitée pour mettre en œuvre un contrôle collaboratif de l’information sur Internet ? Cet article applique le concept de network gatekeeping pour analyser deux encyclopédies en ligne, qui sont aussi deux exemples distincts de projets de filtrage collaboratif : la version chinoise de Wikipédia et Baidu Baike. Les deux sites ont pour objectif le partage de connaissances et d’informations encyclopédiques fournies et modifiées par des utilisateurs-contributeurs à travers le monde. Deux principaux types de mécanismes de network gatekeeping se dégagent : les mécanismes de censure pour Baidu Baike, et les mécanismes d’internationalisation/localisation pour Wikipédia en chinois. Notre enquête met en lumière les différences entre les deux modes d’interaction qui révèlent, d’un côté, une approche sinocentrique (centrée sur la République populaire de Chine) et, de l’autre, une approche transnationale. Ces deux modes utilisent différents types de filtrage collaboratif et se caractérisent par différents niveaux d’autonomie des utilisateurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Han-Teng Liao, « Le « filtrage collaboratif » comme gatekeeping », Perspectives chinoises, 2015/4 | 2015, 37-52.

Référence électronique

Han-Teng Liao, « Le « filtrage collaboratif » comme gatekeeping », Perspectives chinoises [En ligne], 2015/4 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 19 septembre 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/7225

Haut de page

Auteur

Han-Teng Liao

Han-Teng Liao (DPhil, 2014, Oxford) est chercheur à l’Institut de recherche sur l’informatique et la société de l’Université des Nations-Unies (UNU-CS), un institut de recherche au croisement des technologies de l’information et de la communication et du développement international.Estrada do Engenheiro Trigo, No. 2-4, Macao (hanteng@unu.edu).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org