Navigation – Plan du site
Dossier

Rêveurs et cauchemars

Les romans politiques de Wang Lixiong et Chan Koonchung
Chaohua Wang
Traduction de Camille Richou
p. 25-34

Résumé

Péril jaune (1991) de Wang Lixiong signe le retour de la fiction d’anticipation politique en Chine après des décennies d’absence. Les Années fastes (2009), de Chan Koonchung, pousse aux extrêmes l’imagination dystopique. Proposant une lecture croisée de ces deux romans, cet article avance que la fiction d’anticipation chinoise a participé, au début des années 1990, à la quête de sens dans laquelle s’est lancé le pays après que la répression sanglante des manifestations de Tiananmen y a supprimé toute utopie collective. Au XXIe siècle, de telles fictions font écho à l’ascension rapide de la Chine au rang de superpuissance mondiale, même si c’est au prix d’une apparente stabilité sociale qui a privé le pays de sa vigueur intellectuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chaohua Wang, « Rêveurs et cauchemars », Perspectives chinoises, 2015/1 | 2015, 25-34.

Référence électronique

Chaohua Wang, « Rêveurs et cauchemars », Perspectives chinoises [En ligne], 2015/1 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 29 juin 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/7013

Haut de page

Auteur

Chaohua Wang

Chaohua Wang est une chercheuse indépendante résidant à Los Angeles, Californie (wangc@humnet.ucla.edu).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org