Navigation – Plan du site
Dossier

Après 1989 : la nouvelle vague de science-fiction chinoise

Mingwei Song
Traduction de Céline Letemplé
p. 7-14

Résumé

Cet article s’intéresse à la nouvelle vague de science-fiction chinoise envisagée tant comme subversion que comme variation de l’utopisme du genre à ses débuts. La Vie des Fourmis de Wang Jinkang (2007), Chine 2185 (1989), la trilogie Trois Corps (2006-2010) et la nouvelle « Micro-ère » (1999) de Liu Cixin sont les principaux textes dont il sera question dans cet article. Leurs réflexions sur l’utopisme traitent des changements intervenus dans la culture intellectuelle et l’économie politique après 1989. L’argument principal de cet article est que la nouvelle vague de science-fiction chinoise n’est pas un simple déni de l’utopisme, ni une pleine adhésion à la désillusion dystopique, mais davantage un effort conscient de dynamiser des variations utopiques et dystopiques, tout particulièrement dans les romans de Liu Cixin. Cet article développe également quelques réflexions préliminaires sur la vision d’un avenir posthumain dépeint dans la science-fiction de Liu Cixin.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mingwei Song, « Après 1989 : la nouvelle vague de science-fiction chinoise », Perspectives chinoises, 2015/1 | 2015, 7-14.

Référence électronique

Mingwei Song, « Après 1989 : la nouvelle vague de science-fiction chinoise », Perspectives chinoises [En ligne], 2015/1 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6982

Haut de page

Auteur

Mingwei Song

Mingwei Song est maître de conférences en littérature chinoise moderne,Département des Langues et Cultures Asiatiques, Wellesley College (msong2@wellesley.edu).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org