Navigation – Plan du site
Dossier

L’urbanisation des zones rurales

Les stratégies locales de création de communautés rurales d’un « nouveau style » en Chine
Lior Rosenberg
Traduction de Céline Letemplé
p. 69-78

Résumé

Le remplacement des habitations rurales traditionnelles par de grands immeubles de style urbain et des villages traditionnels par des communautés résidentielles rurales (shequ) constitue l’une des transformations les plus significatives de la Chine rurale du début du XIXème siècle. Le discours officiel insiste sur les avantages potentiels pour les villageois, en décrivant les nouvelles communautés résidentielles comme des passerelles vers la modernité et des étapes importantes vers la réduction des inégalités et des disparités entre zones rurales et urbaines. Cet article, fondé sur l’étude approfondie de deux districts des provinces du Shandong et de l’Anhui, conclut que tandis que l’imposition de modèles d’habitation de style urbain peut être adaptée à la situation de communautés prospères, elle peut facilement devenir une entreprise étatique de prédation et une source de tension et de mécontentement rural dans des communautés moins prospères.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Lior Rosenberg, « L’urbanisation des zones rurales », Perspectives chinoises [En ligne], 2013/3 | 2013, mis en ligne le 15 septembre 2016, consulté le 30 avril 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6659

Haut de page

Auteur

Lior Rosenberg

Lior Rosenberg a obtenu son doctorat à l’Université nationale australienne. Cette année il a donné des cours sur la société chinoise à l’Université de Tel Aviv.The Australian National University, Acton ACT 0200, Australia (lior.rosenberg@anu.edu.au).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page