Navigation – Plan du site
Dossier

Une urbanisation intermédiaire

Les traces de ruralité dans un chef-lieu de district en voie d’urbanisation et d’industrialisation rapides
Andrew B. Kipnis
Traduction de Traduit de l’anglais.
p. 5-13

Résumé

Cet article s’intéresse aux expériences vécues par des personnes qui ont emménagé à Zouping, une ville soumise à un phénomène d’urbanisation rapide dans la province du Shandong. Il développe la thèse selon laquelle les différentes expériences décrites symbolisent les multiples processus d’urbanisation qui ont cours dans la Chine contemporaine. Les écrits récents sur l’urbanisation chinoise rendent souvent compte d’une rupture sociale profonde avec le mode de vie rural. Cet article analyse les degrés de continuité que ressentent les différents groupes de nouveaux urbains avec leur passé rural. Il présente Zouping comme un cas intermédiaire de l’urbanisation chinoise, caractérisé par un développement local et un afflux de migrants extérieurs, et souligne la nécessité de prendre en compte les divergences qui existent entre les expériences vécues, nuançant ainsi ou dépassant les idéaux types présentés dans les modèles de l’expérience urbaine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrew B. Kipnis, « Une urbanisation intermédiaire », Perspectives chinoises, 2013/3 | 2013, 5-13.

Référence électronique

Andrew B. Kipnis, « Une urbanisation intermédiaire », Perspectives chinoises [En ligne], 2013/3 | 2013, mis en ligne le 15 septembre 2013, consulté le 16 août 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6612

Haut de page

Auteur

Andrew B. Kipnis

Andrew B. Kipnis est professeur d’anthropologie à l’Université nationale australienne.College of Asia and the Pacific, The Australian National University, Canberra ACT 0200 (andrew.kipnis@anu.edu.au).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org