Navigation – Plan du site
Dossier

Éditorial

Ben Hillman et Jonathan Unger
Traduction de Romain Warnault
p. 3

Texte intégral

1Pour la première fois de l’histoire, plus de Chinois vivent aujourd’hui dans des bourgs et des villes que dans des villages. Après avoir atteint 51 % en 2011, l’urbanisation chinoise s’accélère. Convaincus que l’urbanisation est la clé du développement social et économique actuel du pays, les dirigeants chinois ont récemment annoncé un objectif de 70 % de population urbaine en 2025, ce qui représenterait 900 millions de Chinois vivant en ville. Cependant, des dirigeants tels que le Premier ministre Li Keqiang ont souligné que l’urbanisation future devra être caractérisée non pas par une expansion de villes-géantes (dushihua都市花) mais par une croissance des petites villes et bourgs ruraux (chengzhenhua). Le Parti communiste chinois cherche en somme à amener les villes aux populations rurales, plutôt que d’attirer les masses rurales dans les villes. Suite à l’annonce de cette politique durant le XVIIIème Congrès du Parti en novembre 2012, une commission interministérielle a été chargée de réfléchir à l’élaboration de recommandations pour promouvoir l’urbanisation de la Chine rurale.

2En réalité, le phénomène d’urbanisation des zones rurales, négligé dans le champ scientifique, est en cours depuis quelque temps. Simultanément à la phase d’industrialisation des zones rurales du littoral et à proximité des grandes villes, de nombreux « villages » ont poussé pour accueillir plus de 30 000 ouvriers. Aujourd’hui, beaucoup de ces villages, en particulier dans le delta de la rivière des Perles, sont devenus des nœuds quasi-urbains au sein d’agglomérations qui ne cessent de s’étendre. Même au cœur de la Chine agricole, un nombre important de villes de district s’agrandissent, poussées par la concentration de services publics dans les chefs-lieux et le développement de l’industrie dans les provinces intérieures de la Chine. Parallèlement, sur une grande partie du territoire et dans le cadre du programme de « Construction d’une nouvelle campagne socialiste » (jianshe shehui zhuyi xin nongcun社会主) lancé en 2006, la politique du gouvernement encourage des villages entiers à démolir leurs habitations et à emménager dans de nouveaux et denses ensembles, parfois même en fusionnant plusieurs villages, afin de fournir des supermarchés, bibliothèques, etc., à l’image de la vie urbaine. Toutes ces formes d’urbanisation rapide façonnent une nouvelle Chine rurale, transformant ses paysages, sa culture et ses structures sociales…

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ben Hillman et Jonathan Unger, « Éditorial », Perspectives chinoises [En ligne], 2013/3 | 2013, mis en ligne le 01 septembre 2013, consulté le 25 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6608

Haut de page

Auteurs

Ben Hillman

Articles du même auteur

Jonathan Unger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page