Navigation – Plan du site
Dossier

Les interactions entre chengguan et vendeurs de rue à Pékin

Les effets de l'impopularité d'une administration dans les relations avec ses administrés
Emmanuel Caron
p. 17-27

Résumé

Bien qu’il existe une administration – les chengguan – dont un des rôles premiers est de contrôler les vendeurs de rue illégaux, ces derniers sont encore très nombreux à Pékin. Ce paradoxe s’explique en partie par une forme de tolérance concédée par les chengguan pour répondre au désaveu populaire de leur action lié à la conflictualité de leur relation avec les vendeurs de rue. La pratique de cette tolérance semble erratique mais est en réalité basée sur des distinctions récurrentes pratiquées par cette administration. Cependant, le caractère informel, révocable et, finalement, imprédictible du contrôle exercé par les chengguan entraîne la persistance de la conflictualité des interactions avec les vendeurs de rue.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Caron, « Les interactions entre chengguan et vendeurs de rue à Pékin », Perspectives chinoises, 2013/1 | 2013, 17-27.

Référence électronique

Emmanuel Caron, « Les interactions entre chengguan et vendeurs de rue à Pékin », Perspectives chinoises [En ligne], 2013/1 | 2013, mis en ligne le 01 mars 2016, consulté le 18 août 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6487

Haut de page

Auteur

Emmanuel Caron

Emmanuel Caron est doctorant en sociologie à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Centre d’Étude sur la Chine Moderne et Contemporaine.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org