Navigation – Plan du site
Article

La Chine et l’Éthiopie : entre affinités autoritaires et coopération économique

Jean-Pierre Cabestan
p. 57-68

Résumé

La Chine et l’Éthiopie ont progressivement mis en place depuis 1995 des relations très étroites. L’établissement de ce partenariat a été motivé de part et d’autre par des considérations autant diplomatiques et stratégiques, qu’économiques voire idéologiques. Aux yeux de Pékin, la coopération économique et commerciale avec Addis-Abeba est un moyen plus qu’un but en soi tandis que pour cette dernière capitale, le partenariat avec la République populaire sert en priorité les objectifs politiques et économiques intérieurs du régime mis en place en 1991 et dirigé pendant vingt ans par le Premier ministre Meles Zenawi, et depuis la mort de ce dernier en août 2012, par son successeur Hailé Mariam Desalegn. Ces relations sont caractéristiques des rapports privilégiés mais asymétriques que Pékin s’efforce d’instaurer avec les pays du Sud stratégiquement importants mais économiquement démunis. Elles illustrent aussi l’attraction qu’exerce le « modèle chinois » de développement en Afrique et ailleurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Cabestan, « La Chine et l’Éthiopie : entre affinités autoritaires et coopération économique », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/4 | 2012, mis en ligne le 01 décembre 2015, consulté le 26 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6431

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Cabestan

Directeur de recherche au CNRS, professeur à l’Université baptiste de Hong Kong, chercheur associé à Asia Centre, Paris, chercheur associé au Centre d’études français sur la Chine contemporaine, Hong Kong (cabestan@hkbu.edu.hk).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page