Navigation – Plan du site
Dossier. À la recherche de la société civile : des groupes défendant les libertés fondamentales

Le soutien occidental aux mouvements promouvant l’État de droit en Chine

La nécessité de partir de la société civile
Thomas E. Kellogg
Traduction de Matei Gheorghiu
p. 59-66

Résumé

De récentes recherches ont démontré qu’une grande partie des financements des bailleurs de fonds occidentaux en Chine est allouée à des entités affiliées au gouvernement – think tanks liés à l’État, institutions académiques et agences gouvernementales – plutôt qu’à des organisations de la société civile locales (grassroots civil society organisations). Une telle approche centrée sur l’État pouvait faire sens au début des réformes, dans la mesure où il n’existait à cette époque en Chine que très peu d’organisations non-gouvernementales susceptibles de devenir des partenaires fiables pour les intervenants occidentaux. Cependant, le développement rapide de la société civile a entraîné au cours des dernières années l’apparition d’un grand nombre de nouveaux acteurs. Ces derniers réalisent un travail significatif sur un ensemble de thématiques liées à la défense des droits de l’homme et de l’État de droit. L’auteur affirme que le financement d’organisations émergentes de la société civile par les bailleurs de fonds occidentaux est crucial pour le développement de la société civile en Chine. Ces groupes émergents au niveau local, ayant recours à des méthodes stratégiques de défense, comme la mobilisation de certains groupes d’intérêt, des campagnes médiatiques et des procès ciblés, pourraient, dans certaines situations, s’avérer plus efficaces que les institutions académiques ou affiliées au gouvernement dans la poursuite d’objectifs innovants. Les bailleurs de fonds occidentaux actifs en Chine devraient prendre note des transformations rapides du paysage de la société civile et faire les efforts qui s’imposent pour s’assurer que leurs stratégies de financement sont en adéquation avec ce nouveau contexte.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Thomas E. Kellogg, « Le soutien occidental aux mouvements promouvant l’État de droit en Chine », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 21 décembre 2014. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6339

Haut de page

Auteur

Thomas E. Kellogg

Conseiller du Président et Directeur de Programmes en Chine et en Asie du Nord-est auprès de l’Open Society Foundations à New York. Il a publié de nombreux textes sur le système juridique chinois et la réforme juridique en Chine.
Open Society Foundations, 400 West 59th Street, 4th floor, New York, NY 10019 (tkellogg@sorosny.org).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page