Navigation – Plan du site
Dossier. À la recherche de la société civile : des groupes défendant les libertés fondamentales

Protestantisme et société civile en Chine autoritaire

La contribution des Églises officielles et des « Églises urbaines » non-enregistrées au développement d’une société civile dans les années 2000
Carsten T. Vala
Traduction de Juliette Genevaz
p. 47-58

Résumé

Les communautés religieuses peuvent renforcer, compléter ou saper un régime autoritaire. Cet article cherche à examiner si les Églises protestantes fréquentées par les couches sociales supérieures agissent comme des organisations de société civile « démocratisantes » en rassemblant des centaines de fidèles sur la place publique en dehors des structures prévues par l’Etat pour changer les politiques d’enregistrement des Églises. En agissant ainsi, elles cherchent également à réduire le contrôle de l’État sur la religion et, par extension, sur tous les groupes sociaux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carsten T. Vala, « Protestantisme et société civile en Chine autoritaire », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 05 octobre 2012, consulté le 23 novembre 2014. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6334

Haut de page

Auteur

Carsten T. Vala

Carsten T. Vala est maître de conférence en science politique à l’université de Loyola, dans le Maryland (États-Unis).
4501 N. Charles St, Department of Political Science, Loyola University, Maryland, Baltimore, MD USA 21210 (cvala@loyola.edu).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page