Navigation – Plan du site
Dossier. À la recherche de la société civile : des groupes défendant les libertés fondamentales

Protestantisme et société civile en Chine autoritaire

La contribution des Églises officielles et des « Églises urbaines » non-enregistrées au développement d’une société civile dans les années 2000
Carsten T. Vala
Traduction de Juliette Genevaz
p. 47-58

Résumé

Les communautés religieuses peuvent renforcer, compléter ou saper un régime autoritaire. Cet article cherche à examiner si les Églises protestantes fréquentées par les couches sociales supérieures agissent comme des organisations de société civile « démocratisantes » en rassemblant des centaines de fidèles sur la place publique en dehors des structures prévues par l’Etat pour changer les politiques d’enregistrement des Églises. En agissant ainsi, elles cherchent également à réduire le contrôle de l’État sur la religion et, par extension, sur tous les groupes sociaux.

Haut de page

Texte intégral

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2015.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carsten T. Vala, « Protestantisme et société civile en Chine autoritaire », Perspectives chinoises [En ligne], 2012/3 | 2012, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 02 juillet 2015. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6334

Haut de page

Auteur

Carsten T. Vala

Carsten T. Vala est maître de conférence en science politique à l’université de Loyola, dans le Maryland (États-Unis).
4501 N. Charles St, Department of Political Science, Loyola University, Maryland, Baltimore, MD USA 21210 (cvala@loyola.edu).

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page