Navigation – Plan du site
Dossier : La médecine chinoise

La médecine chinoise au Cameroun

Hilaire De Prince Pokam
p. 54-62

Résumé

L’arrivée de la Chine dans le paysage économique africain bouleverse les rapports de forces qui s’étaient instaurés depuis les indépendances en Afrique. Celle-ci a été qualifiée par certains de « nouveau terrain de chasse » ou de « terre promise » pour la Chine et fait partie de sa stratégie de puissance. Cet article s’attache à rendre compte d’une des stratégies dite de soft power de la Chine, qu’est la diffusion et la pratique outre-mer de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), en prenant comme cas d’étude le Cameroun, pilier d’Afrique centrale avec son port et son économie dominante dans cette région.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hilaire De Prince Pokam, « La médecine chinoise au Cameroun », Perspectives chinoises [En ligne], 2011/3 | 2011, mis en ligne le 30 septembre 2014, consulté le 22 avril 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6293

Haut de page

Auteur

Hilaire De Prince Pokam

Docteur en science politique de l’université de Paris X-Nanterre. Il est enseignant à l’université de Dschang (Cameroun) et membre de l’Association internationale de science politique (AISP), de l’Association suisse de science politique (ASSP), du Groupe de recherche sur l’Asie (Greasie) et du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria). Ses recherches actuelles portent sur les relations entre les grandes puissances et les puissances émergentes en Afrique, la communauté internationale et la gouvernance en Afrique ainsi que les commissions électorales en Afrique au sud du Sahara.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page