Navigation – Plan du site
Dossier : Le renouveau des études nationales

La fièvre des études nationales

Le phénomène, le débat et quelques réflexions
Chen Jiaming
Traduction de Jérôme Bonnin
p. 22-32

Résumé

Cet article offre dans un premier temps une brève description du phénomène de renouveau des études traditionnelles et de la culture traditionnelle en Chine continentale (ou « fièvre des études nationales »), en présentant et en faisant la critique des controverses qui entourent ce phénomène. Nous y traitons des questions de la nature des « études nationales », de savoir si cette fièvre des études nationales n’est pas une « fièvre artificielle », et de l’émergence du « fondamentalisme confucéen » au sein de ce mouvement, etc. L’article propose enfin des réflexions sur des phénomènes comme le risque de se retrouver enlisé dans un nationalisme obtus ; l’impossibilité pour la Chine de s’appuyer sur la culture traditionnelle confucéenne pour accomplir sa modernisation ; et l’absurdité des tentatives du confucianisme fondamentaliste de faire usage du « confucianisme pour résoudre tous les problèmes de la Chine ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Chen Jiaming, « La fièvre des études nationales », Perspectives chinoises [En ligne], 2011/1 | 2011, mis en ligne le 09 août 2012, consulté le 24 mai 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6274

Haut de page

Auteur

Chen Jiaming

Professeur au département de philosophie de l’université Xiamen en Chine. Après avoir obtenu un doctorat à l’Académie des sciences sociales en 1989, il fut invité à l’université Harvard dans le cadre de la chaire Fulbright (2001-2002) ainsi qu’à l’université Saint Andrews comme K.C. Fellow de la British Academy (1995-1996). Il a été également invité à l’université Marburg en Allemagne en 1993 et à l’université d’Amsterdam aux Pays-Bas en 1999. Il est actuellement éditeur en chef de l’Academic Journal of Xiamen University. Il publie dans les domaines de l’analyse philosophique et de la philosophie allemande.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page