Navigation – Plan du site
Dossier : La modernisation de l'Armée populaire de libération et ses répercussions

Le paradoxe de la perception de l’APL par Taiwan

Plus puissante mais moins menaçante ?
Arthur S. Ding et Paul A. Huang
Traduction de Jean-Paul Maréchal
p. 47-56

Résumé

Dans le contexte de l’essor économique de la Chine depuis les années 80, la modernisation rapide de l’Armée populaire de libération est toujours restée l’inquiétude majeure de Taiwan en matière de sécurité nationale. Cet article avance que, en dépit de la menace militaire que présente l’armée chinoise pour Taiwan, l’évolution de la politique chinoise vis-à-vis de Taiwan ainsi que la détermination des États-Unis à rester la puissance dominante dans la région Asie-Pacifique autorisent à penser que la probabilité d’un conflit à travers le détroit est moins élevée qu’il y a quelques années. La situation actuelle reflète un contraste majeur entre la perception d’une menace à long terme et celle d’une stabilité à court terme à travers le détroit de Taiwan.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arthur S. Ding et Paul A. Huang, « Le paradoxe de la perception de l’APL par Taiwan », Perspectives chinoises, 2011/4 | 2011, 47-56.

Référence électronique

Arthur S. Ding et Paul A. Huang, « Le paradoxe de la perception de l’APL par Taiwan », Perspectives chinoises [En ligne], 2011/4 | 2011, mis en ligne le 30 décembre 2014, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/6102

Haut de page

Auteurs

Arthur S. Ding

Chercheur et directeur intérimaire à l’Institut des relations internationales (IIR) de l’Université nationale Chengchi (NCCU), Taipei, Taiwan.

Paul A. Huang

Chercheur postdoctorant à l’Institut des relations internationales (IIR) de l’Université nationale Chengchi (NCCU), Taipei, Taiwan.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org