Navigation – Plan du site
Dossier : Le monde ouvrier chinois en mouvement

Reconstruire un État-providence en Chine urbaine

Ajustements autoritaires et gouvernance à plusieurs niveaux
William Hurst
Traduction de Severine Bardon
p. 37-45

Résumé

Ces 15 dernières années, les villes chinoises ont subi des vagues de licenciements sans précédent et connu des taux de pauvreté croissants. La réaction des entreprises, des gouvernements locaux et de l’État central a donné naissance à une nouvelle forme de protection sociale. À partir d’une enquête de terrain menée dans neuf villes chinoises entre 2000 et 2002, et d’une analyse de sources documentaires plus récentes, je m’inspirerai de la littérature comparative sur la protection et l’aide sociales pour étudier les réponses politiques à ces licenciements et à cette pauvreté urbaine, et expliquer la nature de ce nouveau régime d’État-providence.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

William Hurst, « Reconstruire un État-providence en Chine urbaine », Perspectives chinoises, 2011/2 | 2011, 37-45.

Référence électronique

William Hurst, « Reconstruire un État-providence en Chine urbaine », Perspectives chinoises [En ligne], 2011/2 | 2011, mis en ligne le 30 juin 2014, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5861

Haut de page

Auteur

William Hurst

Maître de conférences en sciences politiques à l’Université de Toronto. Il était auparavant maître de conférences à l’Université du Texas, et postdoctorant à l’Université d’Oxford, après avoir obtenu sa thèse à l’Université de Californie – Berkeley en 2005. Ses recherches se sont concentrées sur les politiques du travail, la réforme des entreprises d’État et les politiques du contentieux en Chine. Il travaille actuellement sur un nouveau projet comparant la réforme légale et les politiques des institutions judiciaires en Chine et en Indonésie. Il est joignable à l’adresse suivante : william.hurst@utoronto.ca.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org