Navigation – Plan du site
Taiwan : consolation d'une société démocratique et distincte

Analyse de la présidence de Ma Ying-jeou à mi-mandat

De la difficulté à livrer la (bonne) marchandise
Frank Muyard

Résumé

Depuis son élection comme président de Taiwan en 2008, Ma Ying-jeou s’est engagé dans une politique active de rapprochement avec la Chine, conduisant à la signature d’une série d’accords économiques et commerciaux qui ont normalisé et libéralisé les relations économiques inter-détroit. Mais la manière avec laquelle ce rapprochement est mené, combinée à la crise économique qui a frappé Taiwan pendant l’essentiel des deux premières années du mandat de Ma, et une accumulation de faux pas et de gestion déficiente par le président et le gouvernement Kuomintang (KMT) ont engendré une crise de confiance et un mécontentement massif au sein de la population taiwanaise. Cela se reflète dans des taux de popularité continuellement bas et une série de revers électoraux en 2009 et 2010, ainsi que dans la résurgence d’une opposition reformée sous la direction de Tsai Ing-wen. La divergence entre le nationalisme chinois de plus en plus apparent de Ma et l’identité nationale taiwanaise majoritaire est une indication supplémentaire de la déconnexion existant entre le gouvernement KMT et la majorité de la population.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frank Muyard, « Analyse de la présidence de Ma Ying-jeou à mi-mandat », Perspectives chinoises [En ligne], 2010/3 | 2010, mis en ligne le 01 septembre 2013, consulté le 30 avril 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5653

Haut de page

Auteur

Frank Muyard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page