Navigation – Plan du site
Dossier : Documents

« Ce qui m’intéresse est de montrer des personnes auxquelles je peux m’identifier »

Entretien avec Ning Ying
S. Louisa Wei

Texte intégral

1Admise en 1978 à l’Institut de cinéma de Pékin, en même temps que le « noyau dur » des cinéastes chinois de la cinquième génération, Ning Ying quitte la Chine pour l’Italie en 1980, où elle termine sa formation cinématographique au Centro Sperimentale di Cinematografia, en 1986. Elle rentre en Chine l’année suivante et travaille d’abord comme assistante de Bertolucci sur Le Dernier Empereur(1988). Son premier film en tant que réalisatrice est Quelqu’un est tombé amoureux de moi( You ren pianpian aishang wo, 1990), un succès commercial. Elle réalise ensuite sa « trilogie pékinoise » : Zhao le, Jouer pour le plaisir( Zhao le, 1992), Ronde de flics à Pékin( Minjing gushi, 1995) et Un taxi à Pékin( Xiari nuan yangyang, 2000). Elle a reçu de nombreuses récompenses dans des festivals internationaux pour Jouer pour le plaisiret Ronde de flics, et sa représentation réaliste de la Chine contemporaine est aujourd’hui hautement appréciée. Le Chemin de fer de l’espoir( Xiwang zhi lü), documentaire tourné en 2001, a été couronné d’un Grand prix au Festival du cinéma du réel à Paris, et Perpetual Motion(Wuqiong dong; Mouvement perpétuel), réalisé en 2005, a obtenu le prix du « Film le plus original » au Festival du film asiatique de Rome en 2006. (SLW)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

S. Louisa Wei, « « Ce qui m’intéresse est de montrer des personnes auxquelles je peux m’identifier » », Perspectives chinoises [En ligne], 2010/1 | 2010, mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 17 août 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5423

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org