Navigation – Plan du site
Dossier. Le cinéma indépendant chinois : Filmer dans "l'espace du peuple"

Le réalisme face à un dilemme

L’attrait de l’« accent Jia Zhangke »
Esther M. K. Cheung

Résumé

En cherchant à construire une mémoire individuelle et collective des transformations sans précédent de la Chine postsocialiste, Jia Zhangke a produit un ensemble de films réalistes à l’attrait personnel et authentique remarquable. Cet article étudie la diversité d’accents, les images de l’authenticité, les ambiances quotidiennes et la nouvelle approche des objets matériels dans ses films, au croisement du local et du global. Situés dans les trois dimensions de la vérité, de l’identité et de la représentation, les oeuvres de Jia démontrent la puissante performativité des différents modes de réalisme apparus dans la Chine en transition de l’économie planifiée vers le marché et la mondialisation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Esther M. K. Cheung, « Le réalisme face à un dilemme », Perspectives chinoises [En ligne], 2010/1 | 2010, mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 28 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5412

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page