Navigation – Plan du site
Dossier : Reconfigurations religieuses en République populaire de Chine

Temples et taoïstes en Chine urbaine depuis 1980

Vincent Goossaert et Fang Ling
p. 34-43

Résumé

Depuis 1980, le renouveau des temples taoïstes en milieu urbain, avec ou sans clergé en résidence, s’effectue dans deux directions divergentes. D’une part, les temples « officiels » gérés par l’Association taoïste se donnent comme vitrine d’un taoïsme moderne et proposent des services religieux aux individus ; de l’autre, des temples communautaires refondent une vie religieuse des quartiers, souvent en périphérie des villes. L’article explore les rapports complexes entre ces divers types de temples, les groupes dévots qui les visitent, et le clergé taoïste.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincent Goossaert et Fang Ling, « Temples et taoïstes en Chine urbaine depuis 1980 », Perspectives chinoises, 2009/4 | 2009, 34-43.

Référence électronique

Vincent Goossaert et Fang Ling, « Temples et taoïstes en Chine urbaine depuis 1980 », Perspectives chinoises [En ligne], 2009/4 | octobre-décembre 2009, mis en ligne le 30 décembre 2012, consulté le 21 juin 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5356

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org