Navigation – Plan du site
Dossier: La société chinoise face au SIDA

« Je fais ça pour mon enfant, pour ma famille »

Obligations familiales et vie avec le VIH/SIDA en Chine aujourd'hui
Yanqiu Rachel Zhou
p. 33-44

Résumé

La discrimination sociale et une protection médicale limitée poussent la majorité des personnes vivant avec le VIH/SIDA à chercher de l’aide auprès de leur famille. Cet article, à partir d’une enquête qualitative sur l’expérience de la maladie, traite de la notion d’obligation familiale et de son influence sur l’organisation de la vie quotidienne de ces individus. En envisageant la notion comme une réciprocité des relations entre les membres d’une famille, nous nous penchons plus particulièrement sur la façon dont les personnes vivant avec le VIH préservent leur autonomie afin de remplir leurs devoirs et de se construire comme des sujets éthiques malgré leur état de santé. Cette étude souligne l’importance et les limites de l'intégration du soutien familial dans l’action contre le SIDA en Chine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yanqiu Rachel Zhou, « « Je fais ça pour mon enfant, pour ma famille » », Perspectives chinoises, 2009/1 | 2009, 33-44.

Référence électronique

Yanqiu Rachel Zhou, « « Je fais ça pour mon enfant, pour ma famille » », Perspectives chinoises [En ligne], 2009/1 | janvier-mars 2009, mis en ligne le 01 avril 2011, consulté le 21 août 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5176

Haut de page

Auteur

Yanqiu Rachel Zhou

Maître de conférences à l’université McMaster (Canada), Institut d’études sur la globalisation et son impact humain.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org