Navigation – Plan du site
Dossier: La ville, laboratoire de la Chine de demain

Les allocataires du "dibao"

Dorothy J. Solinger
p. 38-49

Résumé

Après avoir pris conscience des effets sociaux négatifs induits par le marché, et plus particulièrement des menaces planant sur la stabilité sociale et la réforme des entreprises d’Etat, les autorités chinoises ont initié une nouvelle politique de protection sociale axée autour du dibao (revenu minimum de subsistance) afin de gérer les individus les plus touchés par la restructuration économique. Cet article dresse un état de la situation, tant du point de vue de l’Etat que de celui des personnes concernées. Il avance que ces dernières sont en réalité perçues par le pouvoir, au minimum implicitement, comme une menace pour ses ambitions modernisatrices. On comprend dès lors que le système du dibao soit structuré de telle façon qu’il permette de contrôler et pacifier ceux qu’il touche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dorothy J. Solinger, « Les allocataires du "dibao" », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/4 | 2008, mis en ligne le 01 octobre 2011, consulté le 30 avril 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5137

Haut de page

Auteur

Dorothy J. Solinger

Professeure de sciences politiques à l’Université de Californie - Irvine

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page