Navigation – Plan du site

Éditorial

Sébastien Billioud
p. 1-1

Texte intégral

1L’émergence pacifique » de la Chine sur la scène mondiale, que ce soit sur le front économique ou politique, a un impact fort et direct sur les pays avec lesquels elle partage des frontières continentales. Cet impact est d’abord ressenti de façon très concrète, par la présence de produits chinois sur les marchés locaux, à travers les contrats des entreprises chinoises pour exploiter les ressources énergétiques, les flots croissants de migrants ou encore l’implication chinoise dans les organisations régionales. Mais il a également une dimension psychologique, en particulier sur des populations qui, malgré leur proximité géographique, se connaissent souvent très mal. L’histoire et la rareté des contacts sur des périodes relativement longues expliquent facilement cette situation paradoxale : gel des relations avec l’Inde après la guerre de 1962 entre les deux pays, absence de la Chine dans la réalité économique et culturelle de l’Asie centrale jusqu’à l’effondrement de l’Union Soviétique en 1991, arrêt des migrations chinoises vers l’Extrême-Orient russe entre la révolution de 1917 et ce même tournant de 1991…. Même si la situation change aujourd’hui, avec un flux croissant d’échanges et une coopération accrue entre les Etats voisins, l’expansion chinoise audelà de ses frontières continentales immédiates reste souvent associée à un sentiment mal défini de menace.

2Le dossier spécial sur la Chine et ses frontières continentales, que vous découvrirez dans les pages suivantes, tente d’éclairer la situation sous plusieurs angles. Dans un article introductif, C. Patterson Giersch présente une rétrospective historique de la construction de l’Etat en Asie intérieure à la fin de la dynastie des Qing (1877-1911). Il montre notamment comment les nouvelles perceptions des territoires et des peuples d’Asie intérieure par les élites Han de l’époque allaient avoir ultérieurement des conséquences durables. La contribution d’Olga Alexeeva nous offre ensuite un panorama des migrations chinoises en Extrême-Orient russe sur une durée de 150 ans. Cette perspective historique permet une meilleure compréhension de la situation actuelle où l’on oscille, côté russe, entre une prise en compte pragmatique de l’intégration économique et la peur d’un « Péril Jaune ». Au Kazakhstan, la montée en puissance de la Chine sur le plan économique est souvent perçue comme une opportunité, surtout après les difficultés qu’a connues le pays lors de la dissolution de l’Union Soviétique. Sébastien Peyrouse montre néanmoins que le développement des échanges est aussi parfois source de bien des préoccupations. Enfin, même si des progrès considérables ont été accomplis ces dernières années dans le sens d’une normalisation de la situation, les tensions demeurent aussi au coeur des relations entre l’Inde et la Chine. Jean-François Huchet expose les rivalités géostratégiques et économiques qui empêchent ces deux pays de développer un vrai partenariat stratégique. Les deux derniers articles du dossier offrent un aperçu du rôle de la Chine en tant que puissance régionale en Asie du Sud- Est. Claudia Astarita étudie comment la Chine se positionne au sein de quatre organisations régionales, tandis que Tim Summers, s’appuyant sur l’exemple de la région du Mékong, analyse les perceptions chinoises de l’intégration régionale.

3Outre le dossier spécial, ce numéro de Perspectives Chinoises propose des articles sur le récent renouveau du confucianisme, un débat entre Gao Xingjian, le Prix Nobel de littérature 2000, et Liu Zaifu, un éminent universitaire chinois, ainsi qu’une sélection de notes de recherches sur l’actualité, de lectures critiques et de comptes-rendus d’ouvrages.

4Bonne lecture

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Billioud, « Éditorial », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/3 | 2008, mis en ligne le 01 juillet 2008, consulté le 24 mai 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/5033

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page