Navigation – Plan du site
Articles

Anshen liming ou la dimension religieuse du confucianisme

Sébastien Billioud et Joël Thoraval
p. 96-116

Résumé

Le retour en Chine continentale de la référence au confucianisme prend notamment, dans les années 2000, une dimension « religieuse ». On évoque, sous cette appellation, des quêtes multiformes à travers lesquelles la recherche d’un « apaisement intérieur » fait aussi écho au souci d’un destin individuel ou collectif (anshen liming). Afin de mieux comprendre ces phénomènes, on considère dans cet article d’abord une histoire singulière, témoignant de ce que peut être aujourd’hui une expérience vécue se réclamant d’une religiosité confucéenne. Pour pouvoir mieux cerner le sens ainsi donné à la notion de « religion », on situe ensuite cette expérience dans le contexte désormais mouvant de catégorisations (religion, philosophie, science) longtemps acceptées comme allant de soi, mais aujourd’hui remises en question non seulement chez les élites mais dans certains segments de la société. Enfin, pour donner une idée des projets explicites et raisonnés visant à accorder à un confucianisme religieux une reconnaissance officielle et institutionnelle, on analyse trois tentatives faites en ce sens, au nom d’une « religion particulière », d’une « religion civile » ou d’une « religion d’État ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Billioud et Joël Thoraval, « Anshen liming ou la dimension religieuse du confucianisme », Perspectives chinoises, 2008/3 | 2008, 96-116.

Référence électronique

Sébastien Billioud et Joël Thoraval, « Anshen liming ou la dimension religieuse du confucianisme », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/3 | 2008, mis en ligne le 01 juillet 2011, consulté le 27 juin 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/4313

Haut de page

Auteurs

Sébastien Billioud

Articles du même auteur

Joël Thoraval

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CEFC – Centre d’études français sur la Chine contemporaine
  • Revues.org