Navigation – Plan du site
Dossier: La Chine et ses frontières continentales

La circulation migratoire des Chinois dans l'Extrême-Orient russe

Analyse historique et sociodémographie
Olga Alexeeva
p. 22-35

Résumé

La région de l’Extrême-Orient russe est limitrophe avec la Chine et les flux de migration en provenance de la RPC peuvent être perçus comme un phénomène naturel. La circulation migratoire chinoise a débuté dans les années 1860, quand cette région est devenue partie intégrante de la Russie impériale. Interrompue à l’époque soviétique, la migration a repris après l’éclatement de l’URSS en 1991. La région de l’Extrême-Orient russe permet d’étudier le fonctionnement de la dynamique migratoire dès son commencement, ainsi que de suivre toutes les étapes de la construction de la communauté et de ses réseaux économiques et migratoires. Le présent article donne un aperçu historique et sociodémographique de la migration chinoise dans l’Extrême-Orient russe et analyse les diverses formes migratoires observées dans le passé et à l’heure actuelle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Olga Alexeeva, « La circulation migratoire des Chinois dans l'Extrême-Orient russe », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/3 | 2008, mis en ligne le 01 juillet 2011, consulté le 24 mai 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/4213

Haut de page

Auteur

Olga Alexeeva

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page