Navigation – Plan du site
Dossier : Vers une nouvelle politque économique pour la Chine rurale?

Insécurité foncière et flux migratoires intérieurs en Chine

Maëlys De La Rupelle, Deng Quheng et Thomas Vendryes
p. 27-38

Résumé

Le régime de propriété collective des terres agricoles et les vestiges de la gestion administrative de l’économie rurale fragilisent les droits fonciers des résidents ruraux chinois. Le sentiment d’insécurité qui en découle remet en question leurs projets éventuels de migration puisque les travailleurs migrants sont ceux qui courent le plus grand risque de perdre leurs terres. Dans cet article, nous nous penchons sur l’incertitude liée aux droits d’usage ou d’exploitation des terres cultivées, puis examinons son impact réel sur les décisions de migration en nous attardant tout particulièrement sur la durée des séjours.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maëlys De La Rupelle, Deng Quheng et Thomas Vendryes, « Insécurité foncière et flux migratoires intérieurs en Chine », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/2 | 2008, mis en ligne le 01 avril 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/3933

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page