Navigation – Plan du site
Sport et Politique

Sport, maoïsme et jeux Olympiques de Pékin

Un siècle, une idéologie
Dong-Jhy Hwang et Li-Ke Chang
p. 4-18

Résumé

La tenue des jeux Olympiques à Pékin a soulevé de nombreux débats concernant les relations entre le sport et la politique. Le développement du sport en Chine, depuis la fin du XIXe siècle, a été influencé à des degrés différents par l’impérialisme, la pensée nationaliste et la pensée maoïste. Cet article propose donc d’explorer les idéologies et pratiques politiques en relation au sport au cours du siècle passé, en privilégiant trois angles : les débuts de la pensée de Mao au sujet de la culture physique et du sport ; le développement du sport sous le socialisme maoïste et pendant la Révolution culturelle ; l’ouverture et les prouesses de la Chine postmaoïste. Nous verrons ainsi que le développement du sport demeure jusqu’à présent attaché à l’idée d’« olympiens imaginaires » et vu comme une solution au « complexe de l’homme malade ». Enfin, nous expliquerons comment la pensée postcoloniale permet une compréhension plus large de la notion de sport en Chine.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dong-Jhy Hwang et Li-Ke Chang, « Sport, maoïsme et jeux Olympiques de Pékin », Perspectives chinoises [En ligne], 2008/1 | 2008, mis en ligne le 01 mars 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/3653

Haut de page

Auteurs

Li-Ke Chang

Doctorant à l'Université nationale des sports de Taiwan

Dong-Jhy Hwang

Maître de conférences à l'Université nationale des sports de Taiwan

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page