Navigation – Plan du site
Lectures critiques

Gillian Bickley (éd.), A Magistrate’s Court in Nineteenth Century Hong Kong: Court in Time, Hong Kong, Proverse, 2005, 532 p

Jean-Luc Rey

Texte intégral

1Depuis plusieurs années déjà, Gillian Bickley s’intéresse aux premières années de la colonie britannique de Hong Kong (seconde moitié du XIXe siècle), et plus particulièrement à Frederick Stewart, dont la vie et le rôle prépondérant au cours de cette période, notamment dans la mise en place et le développement du système éducatif hongkongais, ont fait l’objet de plusieurs publications par elle-même et son mari, Verner Bickley, notamment The Golden Needle : The Biography of Frederick Stewart (1836-1889) et The Development of Education in Hong Kong, 1841-1897.

2Si le rôle joué par Frederick Stewart dans le domaine de l’éducation est bien connu et documenté, on sait moins qu’il a également tenu le poste de « Police Magistrate » pendant une brève période (1881-82). Les auteurs de Court in Time saisissent ce prétexte pour dresser un tableau vivant et passionnant de la société hongkongaise de l’époque, telle qu’elle apparaît à travers les comptes rendus des jugements rendus par Frederick Stewart publiés dans la presse d’alors (Daily Mail). Parmi les contributeurs du volume, on trouve un journaliste et professeur de journalisme, Tim Hamlett ; un avocat et ancien « Crown Counsel », Christopher Coghlan ; un juge, Garry Tallentire, et un ancien commissaire de police, Geoffrey Roper. Chaque auteur s’appuie largement sur son expérience acquise sur le territoire hongkongais pendant et/ou après la période coloniale. Cette vue en quelque sorte « de l’intérieur », donne à Court in Time une authenticité remarquable et permet aux auteurs de comparer la situation de l’époque avec la situation actuelle, telle qu’ils la vivent ou l’ont vécue quotidiennement au cours de leur carrière.

3L’ouvrage est divisé en deux parties. La première partie consiste en une série d’articles analysant le rôle d’un juge à Hong Kong à la fin du XIXe siècle ainsi que les conditions dans lesquelles il travaillait. La seconde partie est consacrée à la transcription d’une sélection des comptes-rendus des jugements rendus par Frederick Stewart publiés dans le China Mail, classés par thèmes (marins, soldats, police, prostituées, pirates, etc.). Chaque section est accompagnée d’une introduction dessinant un tableau de la vie à Hong Kong à l’époque.

4Court in Time permet au lecteur de se faire une idée claire et précise du fonctionnement d’un tribunal hongkongais à la fin du XIXe siècle, et plus largement du maintien de la paix publique et de la sécurité dans la colonie britannique. La lecture en est facile et abordable pour le non-spécialiste, en particulier grâce au parti pris pédagogique de la mise en parallèle quasi systématique avec la situation actuelle. L’ouvrage donne également, en particulier à travers ces instantanés quasi photographiques que constituent les comptes-rendus de jugement, un aperçu vivant et plein de compassion de la vie quotidienne des petites gens qui constituaient l’essentiel de la population hongkongaise il y a quelque 120 ans. •  

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Luc Rey, « Gillian Bickley (éd.), A Magistrate’s Court in Nineteenth Century Hong Kong: Court in Time, Hong Kong, Proverse, 2005, 532 p », Perspectives chinoises [En ligne], 2007/2 | 2007, mis en ligne le 03 avril 2008, consulté le 22 mars 2017. URL : http://perspectiveschinoises.revues.org/2933

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page